Cadavre exquis…ou pas !

Après qu’un virus ait décimé la quasi totalité de la faune, le gouvernement argentin a décidé de légaliser l’anthropophagie. Les scientifiques mettent alors en place une technique industrielle d’élevage d’êtres humains destinés à la consommation…

Pour son premier roman, Agustina Bazterrica frappe fort avec ce récit dystopique perturbant qui nous touche en plein coeur mais aussi dans nos tripes. Un bon moyen pour réfléchir à ce que subissent les animaux dans nos sociétés contemporaines. Mais surtout comme tout bon roman dystopique (contraire = utopique), l’auteure nous montre comment un régime totalitaire met en place sa propagande. Ou l’art de nous faire croire des choses totalement inimaginables comme seules possibles et viables !

Attention : un roman que tout le monde ne pourra pas dévorer !

A retrouver dans les rayons de la médiathèque.